Condition :

Cicatrices


Qu’est-ce que c’est ?

Lors d’un traumatisme cutané – brûlure, blessure, acné sévère ou acte chirurgical – la peau se régénère afin de se protéger contre les infections, de se refermer et de guérir la zone endommagée. Les cellules saines migrent vers la blessure, puis s’y multiplient afin de finaliser la cicatrisation. Cette dernière peut d’ailleurs causer une hyper kératinisation – soit la multiplication chaotique des cellules épidermiques, ce qui donne une texture différente du reste de la peau.

On distingue plusieurs types de cicatrices :

Les cicatrices dépigmentées

Dont la couleur est plus pâle que la pigmentation naturelle.

Les cicatrices hyperpigmentées

Dont la couleur est plus foncée que la pigmentation naturelle.

Les cicatrices atrophiques

Caractérisées par la formation d’un creux causé par un manque de derme.

Les cicatrices hypertrophiques

Qui, par un derme plus épais, forment un petit relief à l’endroit où se situe la lésion.

Les chéloïdes

Qui proviennent d’une protubérance du derme.

Quelles sont les causes ?

Le processus de cicatrisation s’effectue plus ou moins rapidement selon notre mode de vie, notre âge, la localisation de la plaie ainsi que son degré de gravité. Néanmoins, plusieurs facteurs influencent la cicatrisation ainsi que l’apparence à long terme des cicatrices :

Le système immunitaire

Certains médicaments – tels que les anti-inflammatoires non stéroïdiens, les immunosuppresseurs – et traitements, comme la chimiothérapie et certaines maladies telles que le diabète et l’insuffisance rénale, affectent le système immunitaire et la capacité de cicatrisation de l’organisme. La cicatrisation peut alors être plus difficile; l’apparence des cicatrices s’en trouvera accentuée.

L’âge

Avec le temps, les cellules se multiplient et se régénèrent moins rapidement et la production de collagène ralentit. Cela explique pourquoi les cicatrices des enfants se forment rapidement et pourquoi, celles des adultes et des personnes plus âgées se forment plus lentement et tendent à demeurer plus apparentes.

Le mode de vie

L’alimentation, la pratique d’activités physiques, la gestion du stress, la consommation d’alcool et de tabac, ainsi que l’environnement – agressions cutanées telles que le froid et le soleil – seraient autant d’éléments influençant la cicatrisation. En effet, le mode de vie pourrait avoir une incidence sur la production de collagène et la multiplication des cellules cutanées. La cicatrisation serait donc plus lente et la cicatrice plus apparente chez un individu ayant une alimentation non équilibrée et un mode de vie sédentaire et stressant.

Causes

Inscrivez-vous à notre infolettre 
et recevez 25$ de rabais

Promotions exclusives, conseils et concours tous les mois !

Merci!

Vous êtes maintenant abonné(e) à notre infolettre.