Partager


113

La peau : 7 mythes et fausses croyances

10 avril 2015 — Chronique

Elle représente une surface d’environ 1,5 mètres carré, constitue 16 % de notre poids et comporte quelques 2 000 milliards de cellules : on a tendance à l’oublier, mais la peau constitue le plus grand organe du corps humain! Elle est aussi dotée de précieux pouvoirs de protection : elle cicatrise lorsque blessée, elle produit de la mélanine en réponse aux agressions du soleil, elle sue pour éviter la prolifération de bactéries et évite en partie son dessèchement grâce à la présence d’un corps gras naturel : le sébum. C’est sans doute pourquoi on a tendance à la considérer comme un troisième poumon : elle absorbe et elle sécrète. Qu’on se le tienne pour dit : la peau est essentielle au corps humain.
Votre peau est plus souvent qu’autrement au centre de vos préoccupations; chez Dermapure, elle domine nos échanges et réside également au cœur de nos soins. Pas étonnant qu’en plus de 6 ans de service, nous en ayons entendu de toutes les couleurs à son sujet! C’est ce qui nous inspire aujourd’hui à remettre les pendules à l’heure concernant 7 mythes et fausses croyances populaires. Bonne lecture!

1 | Je n’exfolie pas ma peau car je la nettoie tous les jours à la débarbouillette! De toute façon, cela amincit la peau!
FAUX. Est-ce qu’un simple frotti à la débarbouillette suffit à retirer la corne sous les pieds? Bien sûr que non : c’est tout un arsenal que l’on doit sortir habituellement pour en venir à bout! Un morceau de tissu, aussi rêche soit-il, ne saurait, non plus, remplacer l’exfoliation hebdomadaire (lire ceci pour découvrir les 3 étapes d’une routine idéale). Bien qu’elles ne soient pas aussi visibles que la corne des talons, les cellules mortes se cumulent en couches épaisses, obstruent profondément les pores et confèrent un air terne à la peau du visage. Des produits adaptés favorisent alors une régénérescence cellulaires en retirant les peaux mortes et en délogeant les saletés superficielles. C’est la couche cornée qui s’amincira, pas l’épiderme! Nos préférés? L’exfoliant Micro-perles  ou le masque Micro-Peel de Functionalab. Et puis 4 fois par année, on se permet d’exfolier plus intensément en clinique avec notre peeling glycolique!

 2 | Je n’utilise aucune crème sur mon visage car je souffre d’acné et cela risque d’empirer…
FAUX. Ce n’est pas parce que la peau souffre d’acné qu’elle n’a pas besoin d’hydratation. Elle demande seulement des produits topiques adaptés. En sachant que la surproduction de sébum à l’intérieur du follicule pileux est la cause de l’apparition des éruptions disgracieuses, on choisit une crème hydratante destinée aux peaux grasses. On mise sur un nettoyant doux qui n’assèchera pas la peau et respectera son pH naturel puis on exfolie régulièrement pour libérer le plus possible les pores et s’éviter un bouton de plus. En ajoutant un sérum anti-bactérien comme celui-ci et des suppléments alimentaires comme ceux-là destinés aux peaux acnéiques, on fait plus que freiner le problème : on le traite!

3 |Il faut changer régulièrement de gamme de produits afin de ne pas créer à la peau une accoutumance.
FAUX. Roger Southin, le biochimiste derrière la gamme de cosméceutiques Functionalab, le dit clairement : la peau est un organe très complexe qui, au contraire, met du temps à s’habituer à certains ingrédients. C’est le cas du rétinol, molécule de prédilection des crèmes anti-âge, reconnue pour améliorer le renouvellement des cellules de l’épiderme, booster la synthèse de collagène, freiner la dégradation de l’élastine… et pour causer parfois une certaine réaction cutanée. Il faut y aller graduellement, d’abord avec parcimonie, pour pouvoir bénéficier pleinement de ses effets. Pourquoi donc changer une formule gagnante? Si votre peau répond bien aux produits que vous lui avez choisis, conservez-les! Veillez seulement à adapter votre routine au contexte : protection solaire en été, hydratation supplémentaire en hiver, produits traitants pour les poussées d’acné, etc.

4 | Je n’ai pas besoin d’un produit nettoyant pour ma peau: l’eau suffit!
FAUX. Si vous ne faites que rincer votre vaisselle sale, seriez-vous enclin à l’utiliser pour votre prochain repas? Je suis certaine que non. Idem avec votre peau : elle requiert un nettoyage en bonne et due forme pour la débarrasser de toutes les impuretés auxquelles elle est exposée le jour comme la nuit, avec un produit adéquat, lequel ne sera pas non plus le même que le savon utilisé sous vos aisselles. La peau du visage détient une valeur pH qu’il n’est pas nécessaire de modifier avec des savons trop parfumés ou basiques. Essayer le nettoyant doux  de Functionalab!

 5 |J’ai une peau sèche…
FAUX… et VRAI. En fait, 80 % de notre clientèle croit à tort que sa peau est desséchée… alors qu’elle est plutôt déshydratée. Nuance. Une peau déshydratée manque d’eau : des savons agressifs et des facteurs externes comme les variations de température fragilisent l’épiderme. Une peau déshydratée manque alors d’éclat et de souplesse; elle est rêche au toucher et présente des petites ridules. Une peau sèche, quant à elle, manque plutôt d’huile : des facteurs internes empêchent la peau de sécréter assez de lipides pour la protéger efficacement. Tiraillements, grain de peau fin, rougeurs… voilà les manifestions d’une peau en manque de crème!

6 | Je ne me maquille jamais pour permettre à ma peau de respirer.
FAUX… et VRAI. Les produits de maquillage à la texture hyper soyeuse peuvent contenir du silicone qui bouchera les pores de peau une fois appliqué; les fards et poudres aux couleurs riches comportent beaucoup de pigments minéraux de provenance parfois douteuse qui agissent comme une véritable roche devant la peau, l’empêchant littéralement de respirer. Par contre, on n’arrête pas le progrès en matière de maquillage! De nombreuses gammes comme Jouviance ou Colorscience proposent des compositions de produits aux ingrédients naturels, sans parabène, ni parfum, à base de cire d’abeille, non testé sur les animaux, que l’on applique sans danger sur la peau.

7 | Il est inutile d’employer un sérum spécifique pour le contour des yeux : ma crème de jour ou de nuit fait le travail.
FAUX. La peau sous les yeux est de 6 à 8 fois plus minces que celle du visage et est appelée à rider beaucoup plus rapidement que le bout du nez, on s’entend. Elle requiert donc une attention spéciale par l’usage d’un sérum qui ne sera ni trop parfumé ni trop gras. L’inverse risquerait de provoquer des rougeurs et l’apparition de grains de milium dans la zone ciblée. Qui plus est, les petites pattes d’oie causées par des contractions musculaires répétées ne nécessitent pas la même formule anti-âge que les rides causées par une perte de volume, comme le pli naso-géniens…

Conseils, concours et
promotions exclusives tous les mois

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez du contenu exclusif !


Exclusif

Guide médico-esthétique
Rester jeune à 40 ans

Obtenir le guide gratuitement

Suivez-nous

Inscrivez-vous à notre infolettre 
et recevez 25$ de rabais

Promotions exclusives, conseils et concours tous les mois !

Merci!

Vous êtes maintenant abonné(e) à notre infolettre.